« Retour à l'accueil mobile

Navigue.com: de la Gaspésie à la Mauricie

Écrit par : Geneviève Gélinas, journaliste Navigue.com possède des installations à Bonaventure (photo), où la firme a concentré ses services à la clientèle comme les ventes et le soutien technique, de même qu'à Saint-Godefroi, où l'on s'occupe des infrastructures et des opérations. Navigue.com exp Photo: Gilles Gagné

BONAVENTURE,  mars 2019- Navigue.com, une entreprise de Bonaventure, offre maintenant ses services d’Internet, de téléphonie et de télévision en Mauricie et vise le reste de la province. La firme s’apprête aussi à développer sa propre fibre optique en Gaspésie.

Navigue.com a récemment mené une offensive médiatique dans les secteurs de Trois-Rivières et de  Shawinigan. «On a commencé en Mauricie, mais on va y allersecteur par secteur [...]. On a plusieurs clients à Québec, on branche à Montréal et à Sherbrooke,mais on n’a pas développé encore de stratégie[pour ces régions] », indique le copropriétaire Jean-Marie Perreault. Navigue.com compte environ 3 000 clients en Gaspésie et 200 hors de la région.

Développer hors de la péninsule était une question de survie pour Navigue.com. M. Perreault digère encore mal que Québec et Ottawa aient fait le choix de subventionner Telus pour installer la fibre optique dans la région. «Les deux paliers de gouvernement ont donné des millions à une firme de Vancouver [où se trouve le siège social de Telus]. Si on voulait rester en vie, il fallait développer ailleurs », dit-il.

L’entreprise n’a pas mis une croix sur la Gaspésie. « On va bâtir notre propre fibre, à partir de janvier 2019, mais à une vitesse de petite entreprise », indique M. Perreault.

En Gaspésie comme ailleurs au Québec, Navigue.com utilise le réseau d’autres firmes pour offrir ses services. Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) impose ce partage, à un prix prédéterminé, afin de favoriser la  concurrence. «C’est important qu’on reste en vie parce qu’il n’y a rien de pire qu’un monopole », estime M. Perreault.

Navigue.com compte maintenant quatre techniciens certifiés en « fusion de fibre », soit la connexion des fibres optiques. «On a travaillé à relier des bâtiments pour la cimenterie de Port-Daniel, . Et on vient de signer un contrat avec Temrex », indique M. Perreault. Cette expertise n’existait pas dans la région jusqu’ici, souligne-t-il.

L’entreprise a diversifié ses services en 2017 en achetant Solution Infomédia, une firme qui développe des systèmes informatiques et héberge des serveurs. Navigue.com compte 40 employés dans la Baie-des-Chaleurs.

Évolution « énorme »

M. Perreault voit une « énorme différence » dans l’accès à Internet haute vitesse aujourd’hui par rapport à 2006, l’année où il préparait son plan d’affaires. « J’étais dans une imprimerie, où travaillaient des graphistes et il n’y avait pas de haute vitesse. Je suis arrivé dans ce domaine parce qu’il y avait un manque. »

Avec un taux d’accès à la fibre optique de 88%, la Gaspésie est «bien placée pour une région», observe M. Perreault. Ailleurs au Québec, « il y a encore beaucoup de secteurs où on est les seuls, même autour de Montréal. »

-30-

Affichage : Mobile | Classique