« Retour à l'accueil mobile

LE GRAFFICI D'OCTOBRE EST ARRIVÉ

Écrit par : Communiqué / Source à la fin du texte Dans le dossier Photo: Geneviève Gélinas (Magali Deslauriers pour la photo de la chasseuse en Une)

GASPÉ, le 3 octobre 2017 – Camps de chasse illégaux, élections municipales, persévérance scolaire en hausse... tous des sujets abordés dans le numéro d'octobre de GRAFFICI, distribué mardi et mercredi dans l'ensemble des foyers gaspésiens.

Des centaines de camps de chasse illégaux parsèment toujours le territoire public en Gaspésie, même si Québec a serré la vis aux chasseurs ces dernières années. Des amateurs de gros gibier s’y réchauffent à nouveau cet automne, en jouant au chat et à la souris avec les autorités et en espérant ne pas retrouver leur camp calciné le printemps prochain.

Les Gaspésiens trouveront Ce dossier « Touche pas à mon camp de chasse » dans leur GRAFFICI d’octobre, à prélever dans le Publi-Sac mardi ou mercredi.

On vient tous d’ailleurs
Sans les réfugiés qui ont un jour débarqué dans la région, nous n’aurions sûrement pas la même Gaspésie, rappelle notre chroniqueur Pascal Alain. Dans son texte « On vient tous d’ailleurs », il relativise les perceptions d’aujourd’hui envers les réfugiés en nous rappelant nos origines.

Décrochage en baisse
Les jeunes gaspésiens persévèrent de plus en plus à l’école. Les taux de diplomation ont bondi de 10 à 12 points de pourcentage en cinq ans dans nos commissions scolaires francophones, et de 27 points dans l’anglophone. GRAFFICI présente trois projets qui contribuent à faire persévérer les élèves.

Élections municipales
À un mois des élections municipales du 5 novembre, GRAFFICI a voulu savoir comment s’en sortent les municipalités où ça a chauffé dans les quatre dernières années. Détour par Caplan, Cloridorme, La Martre et Percé avec nos journalistes Johanne Fournier, Geneviève Gélinas et Gilles Gagné.

En vue du scrutin, notre éditorialiste Gilles Gagné pose la question : « Pourquoi pas davantage de maires à temps complet? ». Une partie de sa réponse : « Si vous croyez que la compétence coûte cher, essayez l’incompétence! ». Les détails dans l’édition d’octobre de GRAFFICI.

-30-

Pour entrevue :
Geneviève Gélinas (418 368-7575) et Gilles Gagné (418 364-6369), coordonnateurs à la rédaction
Simon Bujold, président, Coopérative Journal Graffici, 418 355-4014

Affichage : Mobile | Classique